THEATRE DES OPERATIONS 28 – WORLD WIDE WEB

2020-07-02T04:17:37+00:00 July 2nd, 2020|

Depuis décembre, il y a eu une telle accélération des évènements, qu’il est devenu presque impossible d’en commenter le déroulement tant les évènements se succédaient à une vitesse folle. Surtout parce qu’il était difficile d’avoir le recul suffisent pour pouvoir comprendre ce qu’il se passait. Évidement on voyait bien que le Système avait décidé de tout foutre en l’air. Quand on joue aux échecs, celui qui va perdre, lorsqu’il s’en rend compte peut toujours décider de renverser la table. C’est à peu près ce qu’il s’est passé.

Le projet anciens du contrôle mondial est désormais actif, le World Wide Web est désormais à l’œuvre pour sa fonction première, le contrôle mondial des données personnelles, et donc des droits de subsistance, par le controle des comptes bancaires, des échanges, des relations humaines, des déplacements. Et tout de suite après cette peste virtuelle, c’est le changement des repère de civilisation qui est achevé. Après avoir détruit le couple, la famille, l’homme, c’est l’homme libre, incarnée par l’ethni indo-européenne, désormais désignée comme vampire esclavagiste qui est jetée à terre. Quelle sera la réaction?

Ce renversement de table mis en scène grâce à la Peste Virtuelle, qui aura eu pour cible de casser l’ascension chinoise devenue premières puissance industrielle, aura permis aux agents du Système de ne pas perdre leur suprématie, et même d’en accroitre leur assise. Le problème, c’est qu’en agissant ainsi les masses populaires qui autrefois ne suspectaient rien, et qui étaient même tout à fait docile à croire que les gouvernements faisaient de leurs mieux pour préserver la paix contre des hordes de complotistes néo-nazi, ont vu leurs certitudes ébranlées. Beaucoup sont ceux qui ont vu le contrôle et la volonté de manipuler les faits, en usant d’études scientifiques frelatées, de lois signées en catimini pour interdire les remèdes…

Mais cette perte de confiance ne changera rien. Désormais les moutons savent, et de fait, ils ont encore plus peur. Ils suivront les ordres en râlant, mais ils suivront les ordres. 2020 est l’année où les masques sont tombés, l’année où les peuples savent qu’ils sont des esclaves, savent que leurs esprits sont sous le contrôle des technologies d’hypnose.
Dantec nous montre le chemin : « Comme disait George Orwell, le Futur risque de ressemblé fortement à une bouche écrasée continuellement par une botte, bhein moi je rajoute l’aphorisme suivant, la bouche il lui reste une chance, si elle a assez faim, elle peut manger la botte, et le pied qu’il y a dedans. »