CHRONIQUES 50 – Lucas killed our childhood and Kathleen finish Lucas off.

2019-09-14T04:15:46+00:00 September 13th, 2019|

En revoyant certaines interventions de Kathleen, on voit bien qu’elle a crû l’espace d’un instant profiter de la même aura auprès de l’audience, que Lucas. La pauvre. Le plus triste ce n’est pas qu’elle y est crû, mais qu’elle ait essayé. Si elle savait combien le bougre est critiqué aujourd’hui alors que c’est lui qui a fait SW, je vous laisse imaginer pour ceux qui vont passer derrière et qui n’ont rien créé du tout… L’audience critique de SW, et qui râle, est essentiellement constituée des cinéphiles, et c’est pour ça qu’ils sont critiques, d’ailleurs. Et si on fait pas du cinema ils iront le faire remarquer avec toutes les gradations du rejet, du mépris au dégout.
Par contre ce qu’elle n’imaginait pas c’est quand appelant de ses vœux continuer l’œuvre de Lucas, elle avait en fait demander à devenir celle qui allait continuer de terminer de déconstruire le mythe, car c’est bien ce à quoi s’est attaché George en composant ses rééditions et suites. Lucas n’a jamais rien compris à la mythologie qu’il a construite, et Kathleen est belle et bien devenue son digne successeur.

Kathleen n’est pas méchante, elle appartient à une caste hollywoodienne qui a façonné notre époque, éduquant une armée de débiles et d’attardés à leur image. Peut-être que c’est là que c’est cristallisé cette scission dans l’humanité, une scission future sans réparation possible.