CHRONIQUE 47 – Trailer STAR WARS D23

2019-08-27T04:23:16+00:00 August 27th, 2019|

On n’a pas encore vu le film, mais au regard des précédents et du « style » de JJA (un genre de non-style en fait car on reconnait son style à ses vides), il y a une certaine cohérence dans ses films. Ce n’est pas l’intrigue qui porte l’action, et qui donne du sens aux personnages et à leurs parcours, c’est l’action qui est l’intrigue. C’est à dire que rien ne guide l’aventure, c’est l’action qui est l’aventure. C’est un réa de l’école Hasbro, il faut placer des choses dans le film, et ce sont ces choses qui vont structurer le récit. Et ces choses sont choisies pour leurs degrés de hype, de surprise, d’effet esthétique et si possible permettant de tirer le film jusqu’au final basé sur ce même concept Hasbro (placement). Tous ces films sont comme ça, tout Lost était construit sur ce principe, il n’y a rien à comprendre, on attend une explication qui ne vient jamais, car l’explication c’est l’action, et l’action a déjà eu lieu, on n’en saura pas plus, car on est déjà passé sur une autre action.
C’est toute une génération de réa qui fonctionne comme ça, je pense notamment à Snider, Rian Johnson, Jon Favreau, Shane Black, Zack Snyder, David Benioff & D. B. Weiss… D’une certaine manière ce sont les Wachowski qui ont autorisé ce style  Hasbro qu’ils ont utilisé à outrance. Et les réa qui ont suivi ayant moins de tallent on fait la moitié de ce que les Wachowski faisaient, qui était déjà la moitié de ce que les Réa qui leurs ont précédé faisaient (Ridley Scott en tête). C’est une grande dégringolade du sens dans le film, et plus largement de la fonction du récit, devenu un simple chapelé de scènes alignées autour d’un lien esthétique. On pourrait dire que c’est la génération Hasbro, tout repose sur le placement de la technique (CGI, Stunts, effet camera, montage, promotion, teasing…), il n’y a pas d’écriture, ou plutôt, l’écriture, c’est le placement de la technique.

Donc d’une certaine manière, JJ Abrams est cohérent, 100% Hasbro. Après on est en droit de trouver ça mauvais, abrutis et que regarder ce genre de film, c’est perdre son temps. Le seul point positif qu’on peut y trouver, c’est qu’ils nous exposent exactement tout c’est qu’il ne faut pas faire. Mais ça ne concerne que ceux qui sont impliqués dans une démarche artistique ou d’analyse du cinéma et plus largement du récit, ce qui représente une très fine partie de l’audience. Pour les autres, c’est un long tunnel, et globalement un downgrade intellectuel profond qui de fait forme une nouvelle audience attardée. C’est la Macdoisation de la civilisation.

Et toute l’arnaque repose dans ce principe du placement, car on est habitué à recevoir du sens dans un film, car le film c’est la transposition de la tragédie au travers de l’outil cinématographique. La tragédie est centrale, c’est elle l’œuvre. Donc quand on voit Darth Rey, on induit une intrigue à la hauteur du twist, et proutant il n’en sera rien. Auront nous derrière un sabre Bleu et rouge? Auront nous une mort de la protégoniste? Qui sait? Tout ça est si absurde, mauvais….